Fondation Vuitton: une plainte classée, l'affaire se retourne contre une ONG anticorruption

1 / 2

Fondation Vuitton: une plainte classée, l'affaire se retourne contre une ONG anticorruption

Une plainte contre la Fondation Louis Vuitton a été classée sans suite mi-septembre à Paris, une affaire qui se retourne désormais contre l'association ayant dénoncé des avantages fiscaux consentis à LVMH lors de la construction de ce prestigieux centre d'exposition.

Le 15 novembre 2018, le Front républicain d'intervention contre la corruption (Fricc) avait porté plainte contre X auprès du tribunal de Paris pour escroquerie, recel d'escroquerie, fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale. Le Fricc dénonçait l'explosion du coût de construction du bâtiment -près de 790 millions d'euros au total contre 100 millions prévus initialement- alors que l'essentiel de la dépense a été, au final, assumé par le contribuable.

Le groupe de Bernard Arnault a en effet bénéficié d'un dispositif fiscal, créé en 2003 par la loi Aillagon sur le mécénat des entreprises. Ce dispositif avait permis à LVMH de déduire de ses impôts 60% des sommes dépensées dans la construction, soit environ 474 millions euros.

"Absence d'infraction"

Selon la plainte, LVMH aurait par ailleurs effectué une demande de remboursement de TVA qui, additionnée à la déduction d'impôt, porterait à 603 millions d'euros le montant total de l'aide fournie par l'État. Le parquet de Paris a finalement conclu à une "absence d'infraction" et classé le 16 septembre sans suite cette plainte que lui avait transmise le parquet national financier, a indiqué une source judiciaire.

...Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi