La fondation Tara Océan présente son laboratoire inédit pour étudier l'Arctique

Nouvelle aventure pour la fondation Tara Océan : elle devrait lancer sa station polaire dès 2025. Son bateau ovale de 26 mètres de long et 14 mètres de large fera des recherches scientifiques sur l'Arctique pendant toute l'année. Un projet inédit.

La fondation française Tara Océan a annoncé mardi 21 juin le déploiement de sa station polaire à l'horizon 2025, un laboratoire dérivant qui aura pour mission de collecter des données sur le réchauffement climatique et la biodiversité dans l'océan Arctique.

Romain Troublé, directeur général de la fondation, précise au micro de notre journaliste Marion Pivert : « Aujourd'hui finalement en Arctique on ne comprend pas trop ce qui y vit, on ne comprend pas comment ça marche, on ne comprend pas comment ça va changer… Ce que l’on sait, c’est que le changement climatique est trois fois plus important qu’ailleurs. »

Un bateau bardé de technologies

La « Polar Station » qualifiée de « vigie du pôle Nord », pourra accueillir jusqu'à vingt membres d'équipage en été et douze en hiver, pour des dérives de 500 jours au milieu des glaces de l'Arctique, et sera propulsée par de l'énergie décarbonée. Les missions seront multiples, et les outils nombreux.

« On va chercher d’abord à connaître cet écosystème qui est sans doute endémique de la planète : il n’existe que là. Comprendre comment cet organisme s’adapte à ce changement climatique assez rapide : ça se fait avec des capteurs qu’on envoie au fond de la mer, avec des drones aériens qui peuvent aller prendre des mesures de glace et de luminosité jusqu’à 200-300 kilomètres de la station », détaille Romain Troublé.

(Et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles