La Fondation Abbé Pierre dévoile sa nouvelle campagne contre le mal-logement

Abbé Pierre
FRED & FARID Paris Abbé Pierre

MAL-LOGEMENT - « Quitter la rue, c’est retrouver la vie. » À l’approche de la période hivernale, la Fondation Abbé Pierre a dévoilé ce mardi 15 novembre sa nouvelle campagne de sensibilisation contre le mal-logement, qui touche près de 4 millions de personnes en France. D’une durée de 5 minutes 30, le clip vidéo, réalisé par Arnaud Desplechin (Trois souvenirs de ma jeunesse) et mis sur pied en collaboration avec l’agence Fred & Farid Paris, met en scène l’histoire d’un jeune homme qui quitte le domicile familial après une énième dispute.

« La rencontre avec un bénévole de la Fondation va être sa lumière au bout du tunnel, un déclencheur qui va l’aider à retrouver un travail, reprendre espoir, retrouver un logement … Et reconstruire sa vie », fait savoir la Fondation Abbé Pierre dans son communiqué.

Les péripéties du protagoniste de cette campagne, que vous pouvez visionner dans la vidéo ci-dessous, sont accompagnées du titre Dis quand reviendras-tu de Barbara, un choix qui ne doit rien au hasard. « Cette chanson, au texte évocateur, est le fil rouge témoin d’une renaissance qui sait s’effacer au profit des dialogues et de la narration », assure l’association.

« L’enjeu fort de cet hiver est de deux ordres. D’abord parler au pays alors que des pans entiers de la population font face à des difficultés économiques et sociales grandissantes et élargissent hélas les phénomènes de précarité, voire les accidents de vie qui conduisent à la rue — et en cela, notre prise de parole est d’abord une action de sensibilisation », confie Yves Colin, Directeur de la communication de la Fondation Abbé Pierre.

« Mettre le mal-logement au cœur des consciences »

Et d’ajouter : « Ensuite, mettre le mal-logement et ses conséquences au cœur des consciences, afin que nos concitoyens continuent à nous soutenir pour lutter contre ces phénomènes, accompagner les personnes vers le logement autonome et accueillir les plus fragiles. »

C’est en ce sens que la Fondation Abbé Pierre a donc souhaité qu’Arnaud Desplechin réalise le projet. « Il a voulu être au plus proche de la réalité de la rue en allant à la rencontre de SDF dans les centres d’accueil de la Fondation pour recueillir leurs témoignages. La véracité de leurs situations, de leurs expériences et de leurs mots était très importante pour nous tous », livre pour sa part Olivier Lefebvre, Président et Directeur de la Création de Fred & Farid.

La précédente campagne de l’association, intitulée Il y a une vie après la rue, avait divisé sur la toile. Certains internautes pointaient du doigt le discours sous-jacent de la campagne d’affichage. Un discours qui, selon eux, laissait entendre qu’une fois sorti de la rue, on ne devait plus se plaindre. En guise d’exemples : « Aujourd’hui, Raphaël se réjouit de ramasser les poubelles. Avant, il les fouillait. », ou encore, « Chaque jour, Sébastien est heureux de passer un peu trop de temps en voiture. Avant il y passait la nuit. »

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Mis en ligne ce mardi 15 novembre, Quitter la rue, c’est retrouver la vie sera diffusé à la télévision en fin d’année 2022.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi