Comment fonctionne le système des bourses étudiantes?

Pour les élèves de l'enseignement supérieur les plus modestes, il existe un système de bourses établi sur des critères sociaux, qui sont au nombre de trois : le revenu des parents inscrits sur l'avis d'imposition (un tableau des plafonds de ressource est disponible ici), le nombre d'enfants qu'ils ont à leur charge et l'éloignement du lieu d'étude du foyer familial. A chaque situation, des points sont attribués. En fonction de ces critères, il existe huit échelons de bourse, allant de 1.020 à 5.612 euros par an.

Huit échelons de bourse

 

Ces bourses sont distribuées sur 10 mois (en dehors des vacances d'été), ce qui donne les montants mensuels suivant :

Echelon 0 bis : 102 euros Echelon 1 : 168,70 euros Echelon 2 : 254,10 euros Echelon 3 : 325,30 euros Echelon 4 : 396,70 euros Echelon 5 : 455,50 euros Echelon 6 : 483,10 euros Echelon 7 : 561,20 euros

Les boursiers bénéficient aussi de l'exemption des frais d'inscription, de la contribution à la vie étudiante et de campus et un accès prioritaire aux logements d'étudiants.

Il faut aussi avoir moins de 28 ans au 1er septembre de l'année universitaire en cours. Et réussir son parcours de licence (trois années) en cinq ans maximum. Les boursiers s'engagent à être assidus aux cours (travaux pratiques ou dirigés) et aux examens. Leurs parents, comme tous les autres, sont toujours soumis à l'obligation alimentaire.

"Chacun des parents contribue à l’entretien et à l’éducation des enfants à proportion de ses ressources, de cel...


Lire la suite sur LeJDD