Comment fonctionne notre horloge interne ?

21 heures. Les cellules rétiniennes captent la disparition de la lumière et en informent le cerveau par le nerf optique.2 heures. Même sans lumière, le pic de sécrétion de cortisol réveille le corps (métabolisme et système immunitaire).3 heures. C’est la nuit biologique. La mélatonine, sécrétée par le cerveau, fait fonctionner le corps au ralenti.6 heures. Le coeur est en plein boum sous l’effet du cortisol, la fréquence cardiaque et la tension artérielle montent.7 heures. Pour pallier l’hypoglycémie nocturne, le foie libère le sucre qu’il a emmagasiné lors des repas de la journée.11 heures. La glycémie ainsi que la température corporelle sont optimales pour le fonctionnement cérébral.14 heures. Le taux de cortisol diminue, entraînant une baisse de la vigilance et de la température corporelle (sieste).18 heures. L’afflux sanguin vers les muscles et la température du corps sont à leur apogée. On est en pleine forme.

Telle une cheffe d’orchestre, elle donne le rythme circadien (24 heures) à l’organisme. Elle se loge dans l’hypothalamus, une zone du cerveau, et renferme deux noyaux suprachiasmatiques, composés de milliers de neurones. Les noyaux sont reliés à des capteurs de la rétine détectant la lumière. Grâce à ces signaux, l’horloge se remet chaque jour à l’heure et se synchronise sur le cycle de 24 heures. Elle en informe tissus et organes comme la glande pinéale, qui sécrète la mélatonine (hormone du sommeil) le soir.

Foie, muscle, thyroïde, vessie, poumons, peau… La (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sexualité : comment comprendre et surmonter ses blocages ?
Carte vitale numérique : comment fonctionne-t-elle ?
Grand Bien Vous Fasse n°4 : découvrez pourquoi notre besoin de jouir est vital !
Comment soigner la chute de cheveux ?
Comment réussir son « Dry January »