Fonctionnaires : tous les syndicats appellent à la grève le 22 mai

J.Cl. avec AFP
Paris, le 22 mars dernier. Des milliers de fonctionnaires avaient défilé de Bercy à la place de la Bastille

Ce sera la troisième journée de mobilisation dans la fonction publique. Les fonctionnaires veulent protester contre les plans de départ volontaire.

Il n’avait pas appelé à se joindre à la mobilisation du 22 mars. Cette fois, après avoir écouté l’interview d’Emmanuel Macron, l’Unsa, quatrième syndicat représentatif dans la fonction publique, appelle ses adhérents à faire grève le 22 mai prochain, aux côtés des huit autres organisations de fonctionnaires, indique son secrétaire général Luc Farré.

« Nous avons écouté avec attention le président de la République et nous avons noté son silence sur la fonction publique », a-t-il dit à l’issue d’un bureau national extraordinaire, réuni lundi matin. Le chef de l’Etat n’aborde les services publics que sous « l’angle budgétaire », a-t-il reproché.

« Nous considérons aujourd’hui qu’il est important d’agir avec l’ensemble des agents, comme nous l’avions estimé le 10 octobre, pour peser sur le gouvernement, alors que des discussions s’ouvrent », a déclaré Luc Farré, en faisant référence à la concertation ouverte fin mars entre les syndicats de la fonction publique, les représentants d’employeurs et le gouvernement.

Après la CFDT vendredi, l’Unsa est la dernière organisation à rejoindre cet appel à une journée de grève et de manifestations lancé par l’intersyndicale FO, CGT, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA-FP, pour protester contre la réforme de la fonction publique et défendre le pouvoir d’achat. Un appel unitaire à la grève avait déjà été lancé le 10 octobre, pour la première fois depuis dix ans. Le 22 mars, en revanche, CFDT et Unsa s’étaient abstenues.

Les syndicats s’opposent notamment au plan de départs volontaires de 120 000 postes dans la fonction publique d’ici la fin du quinquennat.

Selon l’Unsa, la concertation ouverte fin mars entre les syndicats de la fonction publique, les représentants d’employeurs et le gouvernement n’a pas « pour l’instant montré une réelle ouverture du gouvernement ».


Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Cette vidéo peut également vous intéresser : 



Interview de Macron : Anthony, cheminot, n’a pas été convaincu, au contraire
Emmanuel Macron promet (à nouveau) qu’il n’y aura pas de nouvel impôt
Plainte inédite de 250 passagers cloués au sol cet hiver à New York
La Fiat 500 enfin équipée du système MirrorLink
Stéphane Richard : «Orange va lancer un assistant vocal à moins de 300 euros»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages