Fonction publique : les enjeux de la conférence salariale

·1 min de lecture

Adieu rendez-vous salariaux, voici la conférence sur les perspectives salariales : les syndicats, inquiets de la remise en cause ces dernières années des revalorisations généralisées, et la ministre de la Fonction publique entament mardi 21 septembre un cycle inédit de négociations autour des rémunérations. Depuis une dizaine d'années, le même schéma se répète presque systématiquement : les syndicats demandent une augmentation générale des salaires, via un dégel du point d'indice, qui sert à calculer le salaire de tous les fonctionnaires. Exception faite de l'année 2016, le gouvernement s'y oppose ou privilégie des revalorisations ciblées.

"Cela fait plusieurs années qu'on enchaîne des rendez-vous salariaux qui durent deux, trois heures et dont tout le monde sort déçu", résume Mylène Jacquot. "Les mesures sont positives pour ceux qui en bénéficient, mais on est loin des attentes", estime la secrétaire générale de la CFDT Fonctions publiques (2e syndicat). Dernier exemple en date : début juillet, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques Amélie de Montchalin avait annoncé une revalorisation pour 1,2 million d'agents de la catégorie C, les moins bien rémunérés.

>> A lire aussi - Fonction publique : les pistes de la Cour des comptes pour limiter les abus en matière d'arrêt maladie

Après cet ultime rendez-vous salarial, "on est sortis passablement mécontents, sur la forme et sur le fond", souligne Jean-Marc Canon (UFSE-CGT, 1er). Par la voix de son secrétaire général (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après l'annulation du "contrat du siècle", les sous-marins commandés par l'Australie finissent sur Leboncoin
Crise des sous-marins : l'Australie se défend après la rupture du contrat du siècle
Sarthe : ils usurpent l’identité de clients et dérobent près de 800.000 euros
Arbois : la très belle somme accordée par la Mission Patrimoine à la maison de Louis Pasteur
En raison de la vaccination obligatoire, cette île bretonne n'a plus de médecin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles