La folle histoire d'une jardinière hors pair qui avait mis sa passion au service de son crime

·1 min de lecture

John Sabine a disparu un jour de 1997 à l'âge de 67 ans. Sa femme Lee n'a jamais signalé sa disparition à tel point que le nom du Britannique figurait toujours sur les listes électorales. Lee Sabine a continué de vivre normalement dans leur appartement situé dans le village de Beddau, dans les vallées du sud du Pays de Galles, au Royaume-Uni. Un logement pourvu d'un jardin partagé avec trois autres locataires de la résidence.

En 2012, elle avait même été interviewée dans le magazine RCT Homes dans lequel elle expliquait qu'elle s'était donnée pour mission "de transformer un jardin négligé, qu'elle partage avec trois autres locataires, en un petit coin de paradis", rapporte le journal WalesOnline. "Quand je suis arrivé il y a 16 ans, personne ne s'occupait du jardin, qui avait l'air pathétique et négligé. Les voisins m'ont pris pour une folle lorsque j'ai commencé à sortir et à travailler dans le jardin tous les jours (...) Je creusais beaucoup et c'était un travail difficile, mais je savais que je pouvais faire quelque chose de beau", s'était-elle justifiée à l'époque au magazine.

Elle n'a pas emporté le secret dans sa tombe

Si Lee Sabine passait autant tant à parfaire son jardin, c'est parce qu'en réalité elle y avait dissimulé un corps. Celui de son mari John Sabine. Ce n'est que quelques semaines après la mort de cette jardinière hors pair, en octobre 2015, des suites d'un cancer du cerveau que la véritable horreur de ce qui est arrivé à (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Elles en savaient trop ! Des jumelles de 18 ans abattues, leur effroyable exécution filmée et diffusée
La baby shower avait viré à la tragédie, un couple poursuivi
Stupeur ! Des femmes découvrent avoir été mises aux enchères sur Internet à leur insu
Un adolescent supplicié par un voisin au profil psychologique terrifiant
Un terrible drame ! Son père la pensait disparue, la fillette l'attendait dans une voiture en plein soleil

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles