Quand la foire AKAA porte haut l’art contemporain africain

·1 min de lecture
Parmi les œuvres qui ont retenu l'attention du public, celles de Jean-David Nkot. Ici, « #Transporteur@CM2C.com » (2021), 234 × 200 cm.
Parmi les œuvres qui ont retenu l'attention du public, celles de Jean-David Nkot. Ici, « #Transporteur@CM2C.com » (2021), 234 × 200 cm.

Ce n?était pas gagné d?avance. Après une sinistre année 2020, une annulation de dernière minute pour cause de confinement, AKAA (Also Known As Africa), la foire parisienne d?art contemporain dédiée à l?Afrique, se relève. « Après deux ans, nous sommes là avec énergie et détermination », s?est réjouie Victoria Mann, fondatrice de cet événement. « Dans une période où il est encore difficile de voyager, nous avons une belle représentation internationale », a-t-elle poursuivi.

Pour cette 6e édition, au Carreau du Temple, en plein c?ur de Paris, 34 galeries ont exposé les ?uvres de quelque 130 artistes africains ou en lien avec le continent. Six, qui n?ont pas pu faire le déplacement, ont été virtuellement présentes. Ainsi de la galerie ivoirienne Louisimone, entre autres. Aux difficultés de voyager s?est ajouté le casse-tête du transport des ?uvres, avec des coûts en hausse et des délais rallongés.

Si elle n?a pas été aussi large que l?édition 2019, celle de 2021 a été au rendez-vous par la qualité des ?uvres présentées. « D?année en année, la sélection est de plus en plus pertinente », note un professionnel. À côté des galeristes incontournables, comme André Magnin, Anne de Villepoix et Vallois, dix nouvelles galeries sont entrées pour la première fois au Carreau du Temple. Ainsi de la jeune galerie algérienne Rhizome, l?égyptienne Motion Art Gallery et la sud-africaine BKhz Gallery. Une opportunité de découvrir de nouveaux talents. D?ailleurs, AKAA a choisi un [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles