Foie gras : qu'implique réellement une production sans gavage ?

·1 min de lecture

Il y en aura certainement à la table du réveillon ce vendredi soir : du foie gras. Un produit phare des fêtes, mais de plus en plus au cœur des polémiques . Cette année, un député En Marche a même déposé une proposition de loi afin d'appeler foie gras le foie obtenu sans gavage des oies. Une idée qui a fait bondir les producteurs de foie gras classique. Car pour eux, la différence entre ces deux produits est trop importante pour porter le même nom. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

C'est un foie plus petit, plus amer et plus léger, mais surtout très cher, à savoir environ 1.000 euros le kilo. Parce qu'une oie qui se gave sans être forcée, cela demande du temps pour des rendements très faibles. Mais le député et vétérinaire Loïc Dombreval l'affirme, cette technique est mûre. "L'animal se gave de lui-même, presque par réflexe. Ce sont les oies qui, comme des oiseaux migrateurs, se chargent avant de migrer", explique-t-il. "Elles ont conservé, quand elles ne migrent plus, cette capacité à s'auto-gaver. Cela évite d'avoir à faire ingérer à l'oie un tube métallique où l'on envoie sous pression de grandes quantités d'aliments."

"Pas la même qualité ni le même goût"

Les éleveurs pro gavage pensent au contraire que cette nouvelle méthode produit des résultats aléatoires qui dégradent la qualité du produit. C'est en tout cas l'avis d'Eric Dumas, président du Comité interprofessionnel du foie gras. "Il n'a pas la même qualité ni le même goût. Ce serai...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles