Flunch : 1 300 emplois sont menacés

Pour la direction comme les syndicats de la chaîne de restaurants Flunch, la validation par le tribunal de commerce de l’ouverture d’une procédure de sauvegarde est un répit bienvenu. “C’était la seule solution pour avoir la chance de relancer l’entreprise, en espérant maintenant que la crise sanitaire s’atténuera pour commencer à travailler”, commente Grégory Dubois, délégué CFDT Flunch. “Cette crise, elle est complètement inédite” Cette décision du tribunal évite à Flunch le dépôt de bilan. L’entreprise envisage de céder une soixantaine d’établissements. 1 300 postes, soit un quart de l’effectif total, seraient menacés, indique l’édition du dimanche 31 janvier du 23 Heures. Déjà en difficulté depuis quelques années, Flunch a vu sa situation empirer avec la pandémie de Covid-19. “Cette crise, elle est complètement inédite, personne ne pouvait s’y attendre, mais c’est difficile pour tout le monde, dans tout le métier de la restauration", souligne Thierry Bart, directeur général de Flunch.