La Floride s’élève contre la censure des candidats sur les réseaux sociaux

·1 min de lecture
Pour Ron DeSantis, ce texte est le commencement de la « lutte contre la censure des grandes entreprises américaines ».
Pour Ron DeSantis, ce texte est le commencement de la « lutte contre la censure des grandes entreprises américaines ».

La censure sur les réseaux sociaux des comptes de candidats aux élections ? Très peu pour la Floride. L'État a décidé de cibler les décisions de modération de certains géants du numérique. Ainsi, le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, du Parti républicain, vient de signer, le 24 mai, une loi qui vise à sanctionner lourdement les réseaux qui suspendraient les comptes de candidats à des élections outre-Atlantique, comme l'a repéré Le Figaro. Dans sa ligne de mire : YouTube, Facebook et Twitter.

Le texte SB 7072 prévoit que de lourdes amendes peuvent être infligées si les comptes de ces candidats sont directement ciblés par les géants du numérique. Ron DeSantis ne cache pas qu'il s'agit d'un véritable combat que la Floride est décidée à mener. Pour lui, ce texte est le commencement de la « lutte contre la censure des grandes entreprises américaines », a-t-il indiqué dans un communiqué.

Jusqu'à 250 000 dollars d'amende journalière

Le texte vise donc à empêcher que des candidats à des élections puissent être « virés » d'un réseau social. Il prévoit également qu'un résident lambda de Floride puisse poursuivre et réclamer des dommages financiers s'il estime avoir été injustement traité par un de ces réseaux. Enfin, un troisième volet vise à encadrer la modération des articles de presse : les contenus d'entreprises journalistiques ne peuvent être mis en avant ou voir leur accès limité par un réseau social. Un pied de nez aux tentatives de modération, par les géants [...] Lire la suite