Florent Manaudou : "Je n'ai jamais été à un niveau aussi bon à cette époque de l'année"

Jérôme Val
·1 min de lecture

Il est celui qui doit porter la natation française à bout de bras jusqu'aux Jeux Olympiques de Tokyo l'an prochain : Florent Manaudou dispute dimanche 22 novembre la finale de la deuxième saison de la Ligue internationale de natation (ISL), qui se déroule à Budapest. Il va tenter de décrocher sa qualification pour les JO.

À franceinfo, Florent Manaudou confie tourner en rond. Cela fait six semaines qu'il est arrivé en Hongrie pour disputer l'ISL, confiné comme tous les nageurs. Nous le retrouvons dans sa chambre d'un hôtel de l'île Marguerite, à Budapest, où la semaine dernière il a fêté, seul, ses 30 ans. L'ISL, dont il avait remporté la première édition avec son équipe Energy Standard, était, avec les JO, l'un des objectifs de sa saison. Par la force des choses, c'est devenu son unique ambition de l'année.

franceinfo : cela fait un mois et demi que vous êtes à Budapest. Est-ce que cette situation commence à peser ?

Florent Manaudou : six semaines au même endroit à voir un hôtel et une piscine, ce n'est pas très fun. On ne fait pas grand-chose, il ne fait pas forcément beau, on ne peut pas sortir. Au bout d'un certain temps, ça commence à être un petit peu dur. Je suis quelqu'un qui a besoin de se ressourcer auprès de sa famille et de ses amis pour avoir envie. Certains se régalent. Pour d'autres, c'est très dur. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi