Florence Parly à Athènes pour la signature d'un contrat de 18 Rafale

·2 min de lecture
FLORENCE PARLY À ATHÈNES POUR LA SIGNATURE D'UN CONTRAT DE 18 RAFALE

PARIS (Reuters) - La ministre française des Armées, Florence Parly, a assisté ce lundi à Athènes à la signature d'un contrat pour l'acquisition par la Grèce de 18 avions Rafale construits par Dassault Aviation.

"Aujourd’hui, je veux vous dire ma joie et ma fierté de me tenir ici avec mon homologue Nikos Panagiotopoulos, pour assister à la signature de ce contrat", a déclaré la ministre citée dans un communiqué du ministère des Armées.

"La Grèce devient ainsi le premier pays européen à acquérir cet avion de combat, se dotant de capacités et de moyens technologiques à l’excellence unanimement reconnue et à l’efficacité sans cesse démontrée en opérations", a-t-elle ajouté.

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis ont convenu, il y a un an, de renforcer les relations entre les deux pays, dans le cadre notamment d'exercices conjoints en Méditerranée, théâtre de vives tensions entre Ankara et Athènes.

"Cette dynamique se renforcera encore en 2021 : dans quelques jours, nous allons déployer des moyens aériens importants en Grèce dans le cadre de la mission Skyros", a indiqué Florence Parly, faisant référence à un déploiement comprenant jusqu’à 170 aviateurs, quatre Rafale, deux A400M Atlas et un MRTT Phenix.

La France participera également à un exercice aérien international Iniochos organisé en Grèce du 12 du 22 avril avec 4 Mirage 2000 et 8 Rafale aux côtés des forces aériennes américaines, israéliennes, émiriennes et italiennes.

Un exercice avec le porte-avions Charles de Gaulle en Méditerranée orientale est également prévu entre février et début mars.

"Cette coopération que nous construisons notamment en Méditerranée est essentielle pour assurer la sécurité du continent européen, pour faire respecter le droit et la liberté de circulation", a souligné Florence Parly.

La Turquie et la Grèce ont par ailleurs repris lundi leurs discussions pour tenter de régler leurs différends territoriaux en Méditerranée, selon des sources diplomatiques.

(Claude Chendjou, avec Tuvan Gumrukcu, Renee Maltezou, Angeliki Koutantou et James Mackenzie, édité par Jean-Michel Bélot)