Les flops d'Arthur quand il joue le businessman

·2 min de lecture

« Allez, va refaire des implants de cheveux et va faire un peu de sport pour raffermir tout ça ! » Voilà les conseils amicaux que lançait l’été dernier Cyril Hanouna à Arthur. L’animateur de la Une n’a, paraît-il, pas apprécié. Mais le coup de griffe de la star de C8 est sans doute le cadet de ses soucis, car il subit en ce moment des déboires autrement rageants. Le 15 décembre dernier, après sept ans de procédure, le tribunal de commerce de Bobigny l’a débouté du procès qu’il avait intenté à la famille Benetton, pour une sombre histoire de dosettes de café biodégradables. Non seulement il ne touchera pas un sou des 14 millions d’euros qu’il réclamait à la famille italienne, mais il a été condamné à lui verser 50.000 euros en remboursement de ses frais de procédure. Une véritable humiliation.

Décidément, Arthur n’y arrive pas avec le business. Pour faire valser l’Audimat avec des émissions populaires, celui qui se présentait jadis comme « l’animateur le plus con de la bande FM » a incontestablement du talent. Quand il s’agit de mener des affaires extra-télévisuelles, en revanche, l’ex-gamin de Massy (91) peine toujours à faire ses preuves. « Son rêve, ce serait d’être reconnu comme un bon businessman », témoigne l’un de ses anciens associés. « Il pourrait y arriver, car il est loin d’être con », observe un autre. L’ennui, c’est que cet impatient « veut gagner le plus d’argent possible le plus vite possible », soupire un troisième. Cela ne facilite pas les choses.

Notre homme partait pourtant avec d’excellentes cartes en main. La vente à Endemol de ses parts dans la société de production ASP, qu’il avait créée avec Stéphane Courbit, lui avait rapporté 300 millions d’euros. Une jolie mise de départ. A l’affût de tous les bons coups – ou supposés tels –, l’animateur s’est mis à investir à tour de bras dans les domaines les plus divers, auxquels il ne connaissait souvent pas grand-chose : spectacle vivant, Internet, biotech, restauration, hôtellerie, immobilier, négoce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le Conseil scientifique plaidait pour un reconfinement en février
Chômage partiel : un réseau d’escroquerie démantelé dans le sud-est
Comment Bercy va traquer les fraudeurs fiscaux sur les réseaux sociaux, combien vous coûte votre assurance auto ? Le flash éco du jour
Côtes-d’Armor : les permis de construire bloqués dans 18 communes
Les vaccins qui seraient les plus efficaces contre le variant sud-africain