Flop d'audience, torrent de critiques : pourquoi les César 2021 ne passent toujours pas

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

La cérémonie, qui devait être celle du renouveau, avec une nouvelle direction à sa barre, a connu sa pire audience en dix ans : 1,6 million de téléspectateurs. La soirée devait permettre de tourner la page de l'opacité et de l'entre-soi, un an après l'affaire Polanski, accusé de viol et récompensé du César du meilleur réalisateur pour son film J'accuse.

Entre la crise sanitaire et les salles de cinéma fermées depuis fin octobre, "ça pouvait difficilement être une réussite", analyse Frédéric Sojcher, professeur de cinéma à la Sorbonne et auteur de Cinéma français, les dérives d'un système. C'était presque "mission impossible".

Des gages de changement ont été donnés, avec le couronnement de deux acteurs noirs, Jean-Pascal Zadi et Fathia Youssouf, comme meilleurs espoirs, ou une tribune de Jeanne Balibar sur les actrices de plus de 40 ans. Fait rare, une comédie grand public, Adieu les Cons, d'Albert Dupontel, a reçu le César du meilleur film.

"Pas utile au cinéma français"

Mais, en pleine pandémie, la cérémonie a laissé un goût amer à beaucoup, à commencer par le milieu. Isabelle Adjani a déploré, vendredi dans une tribune, une soirée (qui) laissait "flotter le sentiment d'un entre-soi où l'on ne s'adressait qu'aux siens, sans vraiment parler aux autres" quand Gérard Jugnot, présent pour un hommage au Splendid, a déploré le nombrilisme de la soirée. Le coup d'éclat de la comédienne Corinne Masiero, qui s'est entièrement dénudée en soutien aux intermittents, a lui aussi (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi