Flic ou voyou (W9) Belmondo-Laforêt : complicité immédiate

·1 min de lecture

Nice est le théâtre de règlements de comptes répétés entre policiers et mafieux. Dernier épisode en date, le meurtre du commissaire Bertrand, retrouvé dans une chambre de motel à côté du corps sans vie d'une prostituée, Rita. La provocation ayant des limites, le crime a été maquillé en accident. Mais l'affaire est assez claire pour que débarque, à la demande du principal Grimaud, le commissaire Stanislas Borowitz. Ce limier de l'IGS entreprend de travailler incognito, en usant de méthodes peu orthodoxes...

À lire également

Borsalino (W9) Delon / Belmondo : la guerre des egos

Entre le divisionnaire Stanislas Borowitz et la très chic Edmonde Puget-Rostand, il y a comme une évidence, un ADN canaille en partage. À l’image de leurs interprètes. Ciselés par Audiard, leurs badinages sont délicieux. "Pardonnez-moi, mais j’ai des habitudes de vieille fille : 9 heures-13 heures : écriture ! " Et Bébel de répondre à Marie Laforêt, avec l’oeil qui frise : "Je me suis laissé dire que Balzac et Zola écrivaient également le matin. Mais eux, dormaient la nuit. Edmonde, j’admire votre santé." Quel pas de deux !

Jean-Paul Belmondo fait le show dans Flic ou Voyou, lundi 5 juillet à 21h05 sur W9.

Julien Barcilon

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles