Un fleuve révéré comme étant sacré par les Maoris a été reconnu par le Parlement néo-zélandais comme une entité vivante.

Libération.fr

Le fleuve Whanganui, le troisième plus long cours d’eau de Nouvelle-Zélande, s’est vu doter d’une «personnalité juridique» mercredi, «avec tous les droits et les devoirs attenants», selon les termes du ministre de la Justice, Chris Finlayson. Le fleuve pourra ainsi être défendu en justice par des avocats.

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Une dizaine de touristes et journalistes ont été légèrement blessés jeudi par une pluie de lave
39 100
Un colis piégé blesse une employée du FMI à Paris
«HE OR SHE» : L’EXPLORATION DU GENRE À LA UNE DU «TIME»
Les députés anti-peine de mort dans le viseur de Duterte

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages