Ces fleuristes sont soulagés de vendre les sapins de Noël

Hortense de Montalivet
·Journaliste et vidéaste
·1 min de lecture

NOËL - Il était attendu comme le messie par ces fleuristes. Sur les parterres, devant leur vitrine, il a failli manquer le roi des forêts et du chiffre d’affaires de ce mois de décembre.

Depuis vendredi 20 novembre, ça y’est, le sapin de Noël est autorisé à la vente. Il aura fallu pour cela de longues semaines de discussions entre les ministères de l’Économie et de l’Agriculture pour aboutir à un décret publié en fin de semaine. Il permet la vente sans commande de ces sapins contrairement aux fleurs.

Pour ces fleuristes parisiens que Le HuffPost a rencontrés samedi, c’est un soulagement, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo ci-dessus, autant pour les familles que pour les ventes. “Il n’y a pas plus antidépresseur que le sapin de Noël”, confie ainsi un commerçant du 9e arrondissement de la capitale.

Reste à savoir quand les clients se décideront à acheter leur arbre. Le pic intervient traditionnellement dans les dix premiers jours de décembre.

À voir également sur Le HuffPost: Comment cette productrice de sapins fait face à la crise sanitaire et écologique

LIRE AUSSI:

"Les Tuche 4" ne sortira pas à Noël mais le 3 février 2021

Le déconfinement se fera en trois étapes, annonce le gouvernement

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.