Les fleuristes ont le droit d’ouvrir : le ouf de soulagement de la profession