La flemme : les Français sont-ils devenus fainéants ?

Pixabay

Une autre épidémie post-Covid en pleine croissance. Selon les sondages de l’Ifop et la fondation Jean-Jaurès, 30% des Français seraient en proie à la flemme. Cette maladie de la paresse serait la conséquence « d’une épidémie de flemme » selon la fondation Jean Jaurès.

Selon L’Ifop et la fondation Jean Jaurès, 52% des personnes enquêtées s’inscrivent dans la tranche d’âge des 25 à 34 ans. Ensuite, 53% pour les 35-49 ans contre 33% des 65 ans et plus.

Défini comme une grande paresse, une envie de ne rien faire, la flemme est ce sentiment qui a déjà animé un être humain au cours de sa vie. Elle est généralement causée par une incertitude, une angoisse, par un manque de confiance en soi, par une peur de l’échec. En effet, lorsqu’un individu redoute de ne pas être à la hauteur d’une tâche confiée, il préfère l’éviter.

La Covid-19 est sans doute le catalyseur de cette nouvelle épidémie de la fatigue. En effet, selon la Fondation Jean-Jaurès qui a mené cette étude, 41% des enquêtés révèlent être fatigués après un effort physique depuis la fin de la Covid-19. Plus à la loupe, cette nouvelle épidémie de flemme est homogènement transversale. Car, elle touche similairement autant les hommes que les femmes. 41% des hommes sont impactés contre 40% des femmes.

En France, depuis plus d’une décennie avant la Covid-19, les événements d’angoisses se succèdent et se diversifient à degré variable. À cet effet, les attentats contre Charlie Hebdo, les attentats du bataclan, l’assassinat d’un policier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chine : la mystérieuse affaire des moutons qui tournent en rond
Lego dévoile sa plus grande construction et c'est la Tour Eiffel !
Pourquoi les joueurs de football n'ont-ils pas le droit d'enlever leur maillot ?
Quelles sont les zones du corps les plus tatouées ?
Quels sont les motifs de tatouages les plus courants ?