Flee de Jonas Poher Rasmussen - la critique et la bande-annonce

Le synopsisPour la première fois, Amin, 36 ans, un jeune réfugié afghan homosexuel, accepte de raconter son histoire. Allongé les yeux clos sur une table recouverte d’un tissu oriental, il replonge dans son passé, entre innocence lumineuse de son enfance à Kaboul dans les années 1980 et traumatismes de la fuite de sa famille pendant la guerre civile, avant la prise du pouvoir par les talibans. Après des années de clandestinité en Russie, Amin – un pseudonyme – arrive seul à 16 ans au Danemark, où il rencontre le réalisateur qui devient son ami. La critique de Paris Match (4/5)Le documentaire d'animation a de beaux jours devant lui. Après «Valse avec Bachir» d'Ari Folman et le moins connu mais tout aussi passionnant «Another Day of Life» de Raoul de la Fuente, «Flee» du cinéaste danois Jonas Poher Rasmussen touche en plein coeur avec le récit de la vie d'un réfugié afghan homosexuel qui a fui Kaboul pour l'Europe. Sans misérabilisme, le film montre qu'il est plus difficile d'affronter l