Flavie Flament : pourquoi elle a pardonné à son père mais pas à sa mère

Flavie Flament a mis des mots sur un drame qu’elle a vécu plus jeune. Ce n’est que des années plus tard, après être retombée sur une vieille photo, que les souvenirs ont resurgi : elle a été violée par un célèbre photographe à l’âge de 13 ans. Cette période difficile de sa vie, elle la raconte dans un livre qu’elle a baptisé La consolation, publié en 2016. Lors d’un entretien avec Psychologies magazine pour son numéro du mois de décembre, la présentatrice de télévision est revenue sur l’écriture de son ouvrage, mais aussi les différentes étapes de sa reconstruction. Dont le fait d’avoir pardonné à son père, aujourd’hui décédé. Même si elle lui reproche de ne pas avoir été assez protecteur face à cet homme et ce, malgré les nombreux "signaux".

"Le seul fait de confier sa fille à un homme qui prend des photos de gamines à poil, quel parent le pourrait sans s’inquiéter ?", lâche-t-elle. Mais les années ont filé et Flavie Flament a pris du recul. "Je lui ai pardonné au moment même où cela se produisait. Parce que, même s’il n’a pas eu les comportements adéquats, mon père était à mes yeux quelqu’un de respectable, riche de valeurs. (…) Je pense qu’il aurait voulu faire, dire, mais qu’il n’a pas pu."

Toutefois, lorsqu’elle évoque sa mère, le discours est tout autre. "Ce n’est pas rien un pardon. C’est un cadeau inestimable", explique-t-elle. La femme de 45 ans n’est pas prête à tourner la page. "Certaines personnes ne sont pas dignes de le recevoir : elles ne sauraient même pas prendre

Retrouvez cet article sur GALA