Flavie Flament “emprisonnée” : elle revient avec pudeur sur son traumatisme

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Flavie Flament n'a plus besoin d'avoir la lumière sur elle. Dans les colonnes de Télé 7 Jours, elle s'est confiée sur ses débuts à la télévision alors qu'elle avait beson d'être regardée et appréciée. "Jeune, je me suis sentie à ma place dès qu'une caméra s'est posée sur moi. Sans doute pour des mauvaises raisons, à mes débuts, à cause de mon histoire personnelle et de mon parcours. Avec ce sentiment que les gens qui me regardaient m'aimaient, que plus on me regardait, plus on m'adorait", a-t-elle confié en ayant conscience que dans sa tête, à ce moment donné, ce n'était pas vraient très clair. Seulement, la jeune animatrice est très vite dépassée et ne parvient plus à gérer cette surmédiatistion.

"J'ai été très exposée, surmédiatisée, emprisonnée, jusqu'à ce que je décide autre chose", a encore expliqué Flavie Flament. Aujourd'hui, la mère de famille se sent bien dans sa peau et sa tête et assume beaucoup plus son image et le fait de ne pas être constament sur le devant de la scène. "Je préfère dix mille fois la Flavie que je suis aujourd'hui." Même si elle n'est plus sous la lumière, elle parvient à avoir confiance en elle et sait qu'elle est tout de même aimé. "Être à la télévision m'importe peu, maintenant", a-t-elle encore lâché.

Flavie Flament bientôt de retour à la télévision ?

Elle va pourtant signer son retour sur le petit écran à la rentrée prochaine. En deuxième partie de soirée, sur M6, l'animatrice sera (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mathieu van der Poel : terrible chute du petit-fils de Raymond Poulidor, il évite le pire
Elodie Gossuin : “nombril chelou” et bob un brin ringard, elle s'assume en vacances
Beyoncé et Jay-Z : leur manoir incendié à la Nouvelle-Orléans
Pink : son beau geste envers les athlètes punies pour cause de bikini
Michel Cymes : son gros coup de gueule sur la vaccination

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles