Flavie Flament confie avoir fait de la télévision pour les "mauvaises raisons" : "Le contrat n'était pas très clair"

·1 min de lecture

Alors que sa rentrée s'annonce sportive sur RTL et M6, et que TF1 va faire la part-belle en fin de semaine à certaines de ses anciennes émissions cultes, Flavie Flament a accepté de se livrer à coeur ouvert dans les colonnes du magazine Télé 7 Jours, ce lundi 26 juillet. L'animatrice télé et radio de 47 ans a été formée à l'école Jean-Luc Delarue et a bâti une illustre carrière au petit écran. Pourtant, lorsqu'elle prend un pas de recul sur tous ces accomplissements, l'intéressée assure que ses débuts sonnaient un peu faux. Elle s'explique, en évoquant cette fameuse petite lumière rouge qui s'allume et s'éteint en plateau, signe que l'on tourne ou enregistre.

"C'est comme un booster, une décharge d'adrénaline, dévoile-t-elle. Jeune, je me suis sentie à ma place dès qu'une caméra s'est posée sur moi. Sans doute pour les mauvaises raisons, à mes débuts, à cause de mon histoire personnelle et de mon parcours. Avec ce sentiment que les gens qui me regardaient m'aimaient, que plus on me regardait, plus j'étais adorée". Flavie Flament s'est plusieurs fois confiée sur ce passé trouble auquel elle fait référence, et qui aurait à ses yeux influencé ses premiers pas dans les médias. L'ancienne épouse de Benjamin Castaldi a révélé avoir été victime d'un viol à l'âge de 13 ans et avoir souffert du manque de considération de son entourage pour ce drame, qu'elle a malheureusement longtemps enfoui.

Dans les colonnes de Télé 7 Jours, elle poursuit sur le besoin de reconnaissance qui en a découlé, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Les pouvoirs extraordinaires du corps humain : l'émission de France 2 va changer de formule à la rentrée
Jean-Luc Reichmann partage une photo de son chien après son opération et délivre un message fort contre l'abandon des animaux
Michel Cymes recadre les stars qui se positionnent contre la vaccination : "On ferait mieux de se taire !"
"Et ça, c'est insupportable..." : Nicolas Bedos livre des confidences déchirantes sur les derniers instants de son père
Leïla Kaddour interrompt son JT pour livrer un "message personnel" : "Merci pour ton humour et ta tendresse" (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles