Flambée des prix de l'énergie : les propositions du gouvernement pour aider les boulangers

© MAGALI COHEN / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Branle-bas de combat pour sauver les boulangeries. Face à la flambée des factures d'énergie , l'appel au secours des boulangers a été entendu par le gouvernement. Mardi, la Première ministre et le ministre de l'Économie ont multiplié les annonces : report du paiement de leurs impôts et cotisations sociales, résiliation sans frais de leur contrat de fourniture d'électricité... Quel soutien l'État apporte-t-il désormais aux 33.000 boulangers de France ?

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Aide au guichet, dispositif "amortisseur électricité"...

Les boulangers ont le droit à des aides de l'État. Depuis novembre, ils peuvent demander, s'ils sont éligibles, une aide au guichet sur le site impots.gouv.fr. Des aides calculées au cas par cas et qui ne pourront pas excéder quatre millions d'euros d'ici à fin 2023. Pour en bénéficier, l'énergie doit représenter 3% du chiffre d'affaires de la boulangerie.

Depuis le 1er janvier, les boulangers sont couverts par le dispositif "amortisseur électricité" qui doit leur permettre de baisser de 20% la facture d’électricité.

>> LIRE AUSSI - EUROPE 1 ET VOUS - Une baguette de pain plus chère : les Français sont-ils prêts à suivre ?

Résilier leur contrat de fourniture d'électricité sans frais

Mardi, la Première ministre Élisabeth Borne  a annoncé qu'ils peuvent aussi reporter leurs impôts et leurs cotisations sociales  pour soulager leur trésorerie, une mesure qui vise à soulager la trésorerie des boulangers. Ces tro...


Lire la suite sur Europe1