Flambée des prix du gaz : en France, "le bouclier tarifaire" critiqué

·1 min de lecture

Que faire face à la flambée des prix du gaz ? La question agite l'Europe. En France, le gouvernement a annoncé la création d'un "bouclier tarifaire", qui prévoit notamment le gel du prix réglementé du gaz jusqu'en avril. Mais la mesure est jugée tardive et bien insuffisante. Les consommateurs, eux, sont inquiets.

"J_e suis passé de 192 euros au début de l'année, à 235 en ce moment, et pour la fin de l'année ce sera 296 euros. Presque 50% de plus sur une année, je n'arrive pas à comprendre parce que ma consommation a assez peu changé_", témoigne cet homme.

En Europe, le prix du gaz naturel s'est envolé ces derniers mois. La courbe de l'indice de référence a chuté avec la crise sanitaire avant de remonter brusquement avec la reprise. Résultat : les cours sont au plus haut depuis 2008.

Un casse-tête pour les gouvernements, les associations de consommateurs tirent la sonnette d'alarme."On est inquiet car les marchés européens de l'énergie déraillent. On ne sait pas si ça va continuer ou s'arrêter. Si ça perdure, cela va vraiment poser un problème de fond parce qu'à ce moment là, les mesures d'urgence n'y suffiront plus", explique François Carlier, directeur général de la CLCV, l'association nationale de défense des consommateurs.

L'augmentation des prix de l'énergie a ravivé l'inflation. Dans la zone euro, son taux en septembre a bondi à 3,4% sur un an, un niveau jamais vu depuis treize ans, a indiqué ce vendredi Eurostat.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles