Les flamants roses s'étalent un "produit" pour protéger la couleur de leurs plumes

·2 min de lecture

D’après une étude, les flamants roses recouvrent fréquemment leurs plumes d’un composé les protégeant d'une dépigmentation causée par le soleil, ce qui leur permet ainsi de conserver ce rose intense.

Lors de la saison des amours, les mâles flamants roses doivent effectuer la plus belle parade nuptiale et avoir le plumage le plus rose possible pour conquérir le cœur de madame. Cette coloration rose caractéristique peut fluctuer avec leur régime alimentaire, selon sa richesse en carotènes, pigments donnant notamment une couleur orangée aux tissus. Ces composés, qui se retrouvent alors dans le plumage de ces oiseaux emblématiques, peuvent à long terme se dégrader sous les effets des rayons du soleil. Les plumes deviennent alors ternes. Heureusement, les flamants roses ont trouvé une solution à ce problème.

Quel effort de rester rose

En 2011, le scientifique Juan Amat et son équipe du se sont rendus compte que ces oiseaux enduisaient délibérément leurs plumes d’une substance provenant de leur glande uropygienne, située sous leur queue. Ces sécrétions, contenant entre autre des caroténoïdes, agissent comme une coloration esthétique, pour des plumes encore plus roses. Les scientifiques ont d’abord pensé que l’objectif de ce comportement était donc de paraître plus coloré. Mais en croisant ces informations avec celles concernant la dégradation des pigments, ils en ont déduit que ce processus serait en réalité une méthode de protection de leur coloration. C’est ce qu’a voulu prouver une nouvelle étude, publiée dans le journal scientifique le 23 septembre 2021.

Coup de crème solaire

Pour Maria Cecilia Chiale, une des auteurs de cette étude, chercheuse au laboratoire de l’Université La Plata en Argentine, ainsi que son équipe, une application fréquente de ces sécrétions uropygiennes sur les plumes pourrait être la solution pour maintenir la coloration du plumage. Ils ont alors effectué des tests sur des plumes avec ou sans UV, et avec ou sans sécrétions, afin de tester cette hypothèse.

"Bien que nous ayons constaté une légère décoloration des plumes de flamants roses maintenues dans l'obscurité, le changement de coloration n'était pas aussi apparent que sur les plum[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles