Flamants roses à la télé, tortues vertes bradées : au Pakistan, des défenseurs des animaux inquiets

Des animaux sauvages exhibés dans des programmes télévisés, vendus à des particuliers dans des boutiques ou en ligne… C’est ce que montrent plusieurs vidéos tournées au Pakistan et transmises à notre rédaction par un habitant de Karachi, la plus grande ville du pays. Celui-ci dénonce l’exploitation de ces espèces – dont beaucoup sont pourtant protégées et menacées – et l’inaction des autorités face à ce problème.

Faizan (pseudonyme) est un habitant de Karachi (Pakistan) qui aime les animaux. Il a contacté notre rédaction en avril pour dénoncer l’exploitation de plusieurs espèces d’animaux sauvages, notamment à la télévision :

Chaque année, durant le ramadan, les principales chaînes de télévision pakistanaises diffusent des émissions spéciales, comme "Shan-e-Ramazan", sur ARY Digital, la plus grande chaîne privée du pays. Mais des animaux sont exhibés dans cette émission, comme les flamants roses et les grues demoiselles, qui sont des oiseaux migrateurs. J’ai constaté cela en 2018 [autour de 5’39, NDLR], en 2019 [autour de 0’57, NDLR], en 2022 [autour de 2’46, NDLR], en 2023 et en 2024 [voir captures d’écran ci-dessous, NDLR].

"Cela peut conduire à une hausse du braconnage"

"On peut acheter des tortues vertes à deux dollars"

Faizan (pseudonyme) poursuit :