Les fissures d’Europe cacheraient des poches d’eau où la vie est possible

·1 min de lecture

Parmi les quatre plus grands satellites de Jupiter, Europe est le plus susceptible d’abriter de la vie extraterrestre. Avec son gigantesque océan d’eau salée recouvert de glace qui contiendrait deux à trois fois plus d’eau que la Terre, cette lune jovienne glacée recèle de nombreux secrets que les chercheurs tentent de percer.

Dans une étude publiée le 19 avril 2022 dans la revue Nature Communications, des chercheurs ont effectué un parallèle avec un phénomène… du Groenland ! Ils y démontrent que la couche de glace qui surmonte l'océan d’Europe pourrait être un véritable système dynamique permettant des échanges avec l’extérieur. Une potentielle chance d’abriter la vie, donc.

Sa coquille de glace favoriserait les échanges avec l’extérieur

Europe pourrait ainsi avoir beaucoup en commun avec le nord-ouest du Groenland. Plus particulièrement, avec une formation caractéristique surnommée « double-crête », capturée par une équipe de géologues de l’université de Stanford. Dans leur étude, les chercheurs font un parallèle entre cette double-crête et la structure glacée d’Europe.

Vue en coupe, les « double-crêtes » à la surface d’Europe forment comme un « M ». Les images ont été prises par le système Solid State Imaging (SSI) du vaisseau spatial Galileo de la NASA. © Nasa, JPL, DLR
Vue en coupe, les « double-crêtes » à la surface d’Europe forment comme un « M ». Les images ont été prises par le système Solid State Imaging (SSI) du vaisseau spatial Galileo de la NASA. © Nasa, JPL, DLR

« Nous travaillions sur quelque chose de totalement différent lié au changement climatique et à son impact sur la surface du Groenland lorsque nous avons vu ces minuscules doubles-crêtes — et nous avons pu voir les crêtes passer de « non formées » à « formées » », a déclaré Dustin Schroeder, professeur agrégé en géophysique à l'université de Stanford et coauteur de l’étude.

La double-crête en forme de « M » au Groenland visible sur l’image b, connue sous le nom de double crête, pourrait être une version miniature de la caractéristique la plus importante d'Europe, visible sur l’image a. © Riley Culberg, Dustin M. Schroeder, Gregor Steinbrügge
La double-crête en forme de « M » au Groenland visible sur l’image b, connue sous le nom de double crête, pourrait être une version miniature de la caractéristique la plus importante d'Europe, visible sur l’image a. © Riley Culberg, Dustin M. Schroeder, Gregor Steinbrügge

Sondées en détails grâce à des...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles