La Fissure, ou la crise des migrants racontée en BD

ENTRETIEN - Carlos Spottorno, qui a photographié l’exode des réfugiés aux frontières de l’Europe, a remporté le prix World Press Photo en 2015 avec le journaliste Guillermo Abril. Il sort une BD sur le sujet. 

Après trois ans de reportage aux frontières de l’Europe à enquêter sur la situations des réfugiés, le photographe Carlos Spottorno et le journaliste Guillermo Abril ont remporté en mars 2015 le prix World Press Photo pour le court-métrage documentaire At the Gates of Europe.

Les deux hommes sortent à présent aux éditions Gallimard La Fissure, un ouvrage de photos qui utilise les codes de la bande dessinée. S’appuyant sur 25.000 photographies et de quinze carnets de notes, ils racontent, de l’Afrique à l’Arctique, leurs expériences sur le terrain et dressent le portrait d’une Union Européenne en pleine crise. BFMTV.com a pu s’entretenir avec l’un des co-auteurs du livre, Carlos Spottorno.

Pourquoi avoir choisi le format de la BD?

Pour pouvoir bien raconter l’histoire. Les livres de photographie présentent souvent une sélection de quarante à cinquante photos. On y trouve les meilleures photos, mais il y est peut-être difficile d’y raconter une histoire complexe pleine de nuances et d’informations spécifiques qui doivent être bien expliquées. L’idée était de raconter une histoire, mais surtout de mener une réflexion sur l’Europe, l’Union Européenne, notre futur, nos origines: rappeler que l’Union Européenne a été créée après la Deuxième Guerre mondiale, qu’elle a des défauts, mais aussi des points positifs, et que l’on est en train de la perdre....

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages