Fiona Gélin, amère : “Il fallait coucher pour avoir des rôles”

Les souvenirs de Fiona Gélin dans l'univers du 7ème art ne sont pas toujours tendres. L'actrice qui a récemment accepté de jouer dans le court-métrage de Jérémy Bellet, intitulé Un dernier souffle, n'avait pas tourné devant les caméras depuis 2013. Et pour cause, il n'a pas toujours été simple pour la comédienne - comme pour de nombreuses femmes dans le milieu du cinéma - de trouver sa place.

Dans une interview accordée à Potins.com, elle revient sur cette douloureuse période, durant laquelle elle a vécu du RSA. L'ancienne égérie de Dior dépeint une atmosphère sexiste, à l'image du scandale Weinstein, dont a découlé le mouvement #MeToo. "Je sais que c’était difficile pour moi à un moment donné. J’ai été un sex-symbol et c’est difficile de revenir après, à 57 ans. C’est pour ça que je suis devenue écrivaine moi-même", confie-t-elle avant de poursuivre : "Il y avait aussi la promotion canapé, à l’époque en tout cas. Si tu ne couchais pas on t’interdisait de faire du cinéma. Il fallait coucher pour avoir des rôles et comme moi j’ai toujours refusé de le faire… Pour pouvoir revenir il faut avoir de la force et de la volonté. Moi ce qui m’a sauvée c’est que j’ai toujours fait du théâtre."

Des années dans la tourmente

Dans les colonnes de France Dimanche en février 2018, Fiona Gélin racontait sa descente aux enfers : "J’ai subi quatre ponc­tions aux genoux en une semaine. C’était extrê­me­ment doulou­reux. On m’a donné de la corti­sone, donc ça va un peu mieux aujourd’­hui", confiait-elle.

Retrouvez cet article sur GALA

VIDEO - Malik Bentalha s'explique après sa condamnation pour avoir allumé un fumigène au Parc des Princes
Karine Ferri lassée de jouer les seconds rôles ? Sa réponse directe
Cheveux bouclés : les astuces pour avoir moins de volume
Anthony Colette (Danse avec les stars) : cette époque où il n'avait pas d'argent pour “se payer des toilettes”
La vitamine C : comment l'utiliser pour avoir une belle peau ?