Finlande : l'envol des batteries lithium-ion divise

En Finlande, la mine de Sotkamo se trouve à 300 km du cercle polaire. Sur ce site de 60 km2, on extrait du nickel. La Finlande est le seul pays de l'Union européenne à pouvoir en produire, comme pour le cobalt et le lithium, des minéraux nécessaires à la fabrication de batteries pour les voitures électriques. Le pays veut devenir le champion du secteur sur le continent. Des risques pour l'environnement "Nous sommes convaincus que si vous regardez les 20-30 ans à venir, c'est un pari sûr. Ces technologies, basées sur les batteries lithium-ion, sont gagnantes pour les deux ou trois prochaines décennies au moins", déclare Joni Lukkaroinen, PDG de Terrafame. Alors, dans le pays, l'exploitation minière s'intensifie, et la controverse s'installe. "Nous avons peut-être besoin de ces minéraux, aujourd'hui. Mais je ne sais pas si nous en aurons besoin dans 15 ans. Quelle sera la technologie à ce moment-là ?", interroge Antti Lankinen, militant écologiste, conscient qu'il "n'est pas possible de fabriquer ces produits de manière responsable pour l'environnement". Les espaces naturels sont balafrés et soumis aux risques de déchets toxiques et aux écoulements d'acide.