La Finlande ferme ses frontières aux Russes munis d'un visa de tourisme

Jeudi 29 septembre à partir de minuit, les citoyens russes munis d'un visa de tourisme européen de l'espace Schengen ne pourront plus se rendre en Finlande.

Depuis la mobilisation partielle décrétée par Moscou le 21 septembre, Helsinki a enregistré une forte augmentation du nombre de Russes entrés sur son territoire, se situant autour de 7 à 8.000 passages par jour.

Son gouvernement s'est opposé aux référendums illégaux organisés en Ukraine et soupçonne qu'un "acteur gouvernemental" soit derrière les fuites des gazoducs Nord Stream en mer Baltique.

La Finlande et la Russie partagent plus de 1 300 kilomètres de frontière. Helsinki dont la demande d'adhésion à l'OTAN est en attente a renforcé son flanc est depuis le début de la guerre en Ukraine.

L'interdiction d'entrée aux Russes ne devrait pas concerner les personnes se déplaçant pour des raisons familiales, d'études ou professionnelles. Les dissidents politiques pourront aussi essayer d'entrer s'ils se déplacent pour des motifs humanitaires.