Publicité

En Finlande, un ex-Premier ministre et un ex-chef de la diplomatie se disputeront la présidence

Le candidat de centre-droit Alexander Stubb a remporté dimanche le premier tour de l'élection présidentielle avec 27,2 % des voix et affrontera Pekka Haavisto (25,8 %), membre des Verts qui se présentait en indépendant, lors d'un second tour.

L'ancien Premier ministre conservateur Alexander Stubb et l'ancien ministre des Affaires étrangères Pekka Haavisto, disputeront le second tour de l'élection présidentielle en Finlande le 11 février.

Alexander Stubb est arrivé en tête du premier tour dimanche avec 27,2 % des voix, devant Pekka Haavisto (25,8 %), membre des Verts qui se présentait en indépendant, selon le décompte de la quasi-totalité des bulletins dans ce scrutin dominé par la thématique de la sécurité nationale et des tensions avec la Russie.

Un temps évoqué comme possible trouble-fête de cette élection, le candidat d'extrême droite du Parti des Finlandais, Jussi Halla-aho, arrive nettement derrière le duo de tête, avec 19 % des voix.

Doté de pouvoirs plus limités que le Premier ministre, le chef de l'État dirige toutefois la politique étrangère en étroite coopération avec le gouvernement et il est le commandant suprême des forces armées.

Expérience en politique étrangère

"Quel que soit le candidat que j'affronterai au second tour, je sais que nous aurons un débat constructif, civilisé et de qualité sur les questions difficiles de politique étrangère", a réagi Alexander Stubb sur la chaîne publique Yle après ce résultat.

Pekka Haavisto a estimé que "les différences apparaîtront clairement au fur et à mesure de la campagne".


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Fermeture de la frontière finlandaise : "La machine de propagande russe veut créer de l'angoisse"
La Finlande annonce fermer totalement sa frontière avec la Russie
Guerre en Ukraine : en première ligne face à la Russie voisine, la Finlande renforce sa frontière