Finistère : un père trafiquant se fait trahir par les pleurs de son fils

·1 min de lecture
Une perquisition a permis de trouver 149 g d’herbe, 173 g de résine de cannabis, un peu de cocaïne et de MDMA. (Photo d'illustration : Getty Images/iStockphoto)

Suite aux pleurs de l'enfant, des policiers ont découvert dans l'appartement une culture intérieure de sept plants de cannabis et ont déclenché une perquisition.

Un père de 31 ans a été interpellé par la police après avoir été trahi par les pleurs de son fils. Ce dimanche 10 octobre, à Brest (Finistère), un enfant en pleurs, resté seul chez lui, était persuadé que son père était mort, rapporte Ouest-France

Le petit garçon âgé de 8 ans a ainsi été recueilli par la voisine qui a appelé la police. Les policiers sont alors intervenus vers 14h20 et ont découvert en visitant l'appartement, une culture de 7 plants de cannabis. 

149 g d’herbe, 173 g de résine de cannabis

Une perquisition a été déclenchée et a permis de trouver 149 g d’herbe, 173 g de résine de cannabis, un peu de cocaïne et de MDMA. Deux balances et des sachets de conditionnement ont également été retrouvés. De retour chez lui, vers 15h, avec son colocataire, le père a expliqué à la police, revendre, seul, une partie de sa récolte. 

Suite aux deux jours de garde à vue, le trentenaire sera convoqué devant le tribunal correctionnel au mois de décembre. Son colocataire fera l’objet d’une ordonnance pénale le 5 janvier 2022 et devra s’acquitter d’une amende de 400 €. L’enfant a, lui, été confié à un beau-frère.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles