Finistère: La tortue luth retrouvée morte sur une plage avait avalé beaucoup de déchets plastiques

·1 min de lecture

POLLUTION - Le centre d’études et de soins des tortues marines de La Rochelle a disséqué le tube digestif de l’animal de 300 kg

Une autopsie de la tortue luth retrouvée échouée sur une plage du Finistère le 7 septembre dernier a été réalisée par l’aquarium de la Rochelle. Le centre d’études et de soins des tortues marines a ainsi disséqué le tube digestif de l’animal de 300 kg. « Cette tortue avait ingéré de grandes quantités de déchets plastiques variés. Ce qui a pu contribuer directement ou indirectement à sa mort », indique le rapport des analyses consulté par Ouest-France.

D’après le centre basé en Charente-Maritime, 68 tortues luth se sont échouées entre la côte Atlantique et la Manche en 2019. Dans la moitié des cas, les spécimens avaient ingéré du plastique.

De nouvelles analyses

De nouvelles expertises devraient être menées sur le reptile, notamment pour définir son âge et son origine. L’analyse des tissus pourrait permettre également d’identifier certaines anomalies ou des contaminations aux métaux lourds.

La tortue luth autopsiée avait été découverte sans vie par deux promeneuses sur la plage du Reun, à Treffiagat. Les services techniques de la ville avaient été mobilisés pour l’évacuer, à l’aide d’une tractopelle, avant sa prise en charge par l’aquarium de la Rochelle.

Retrouvez cet article sur 20minutes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles