Finistère : les ressourceries ont la cote depuis la fin du confinement

De plus en plus de Français ont recours au recyclage des produits, qui leur donne une seconde vie. Un mode de consommation qui privilégie les articles de seconde main, pour le plus grand bonheur des ressourceries, comme dans le sud du Finistère, où le Treuzkem de Quimper (Finistère) a rouvert après deux mois de fermeture forcée. "Ça m'a manqué parce que je viens au moins une fois par semaine", confie une cliente ravie de retrouver son enseigne. Les mesures sanitaires respectées Avent de rentrer, les consignes sanitaires sont rappelées, et les locaux ont été aménagés pour accueillir les clients en toute sécurité. Les articles ne stationnent pas plus de 72 heures dans la benne et les allées ont par exemple été élargies. Côté client, l'achat de produits déjà utilisés en période Covid n'est pas un problème.