Finistère: La mère des deux enfants tués à Landerneau avait porté plainte contre leur père

C.A. avec AFP

FAITS DIVERS - Un homme aurait tué ses deux enfants âgés de 11 ans avant de mettre fin à ses jours

Leurs corps sans vie ont été retrouvés ce mercredi matin, enveloppés dans des couvertures, devant les locaux de l'association Don Bosco, à Landerneau ( Finistère). Une fille de 11 ans et son frère jumeau ont vraisemblablement été tués par leur père, dont le corps sans vie a été retrouvé pendu à une passerelle. La mère des deux enfants, qui en avaient la garde, a été prise en charge par la police pour être accompagnée. D’après les premiers éléments de l’enquête, elle avait porté plainte pour « menaces de mort », contre son ex-compagnon.

La plainte remonterait au mois de juin et ciblait les propos inquiétants du père, qui avait menacé de mort ses enfants. « Mais l’infraction n’avait pas été caractérisée », précise le parquet. Dans une lettre qu’il a laissée à son domicile de Brest, le père explique « en vouloir à tous les services, estimant qu’il n’était pas assez consulté sur le suivi des enfants », explique le parquet. Saisi par la mère, le juge aux affaires familiales avait ordonné une expertise médico-psychologique du père.

Un signalement fait par l’association

« Nous avions fait un signalement au procureur il y a deux mois parce que le père nous inquiétait. Il avait des réactions un peu compliquées. Il exprimait sa souffrance avec beaucoup de difficultés, du coup les équipes étaient un peu en difficulté pour l’accompagner », a ajouté Michel Jézéquel, directeur général de l’association Don Bosco.

Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Montpellier : Le piéton retrouvé mort sur l'autoroute aurait été percuté par un camion
Loiret : Plusieurs gardes à vue dans l’enquête sur le meurtre d’une infirmière et d’un de ses patients
« Affreux », « immonde »... A Westhoffen, les habitants consternés après la profanation du cimetière juif