Finistère: les corps d'un père et de ses deux enfants retrouvés à Landerneau

Les corps sans vie d'un père et de ses deux enfants, un garçon et une fille, ont été découverts mercredi matin à Landerneau.

Les corps sans vie d'un père et de ses deux enfants, un garçon et une fille, ont été découverts mercredi matin à Landerneau devant le siège d'une association qui s'occupe notamment d'enfants handicapés, où l'un des deux était scolarisé. "Le corps d'un père et de ses deux enfants, deux faux jumeaux, un garçon et une fille âgés de 11 ans, ont été retrouvés vers 8H00 ce matin près de l'IME (Institut médico-éducatif) de l'association Don Bosco où la jeune fille, qui souffre d'un handicap psychique, était scolarisée", a déclaré à l'AFP le commandant du groupement de la gendarmerie du Finistère, le colonel Nicolas Duvinage.

"La piste privilégiée est que le monsieur, dont le corps a été retrouvé pendu à l'extérieur près des bâtiments de l'association, aurait tué ses deux enfants avant de se suicider", a-t-il précisé, ajoutant qu'une lettre avait été retrouvée à son domicile brestois annonçant son intention de mettre fin à ses jours. La mère, qui vit à Brest, a elle été retrouvée saine et sauve à son domicile. Le couple était séparé depuis 2011. Sur place, les enquêteurs ont déroulé de la rubalise bloquant l'accès aux lieux. Contacté par l'AFP, le parquet de Brest a indiqué que le petit garçon avait été étranglé et que la petite fille présentait une plaie au niveau de la gorge. Selon le parquet, il est "plus que probable" que les enfants aient été tués au domicile du père, âgé de 57 ans. Leurs corps ayant été déposés devant les locaux de l'association, près d'une voiture. Dans la lettre qu'il a laissée, le père "en voulait à tous les services, estimant qu'il n'était pas assez consulté sur le suivi de ses enfants", a précisé le parquet. "La maman, qui avait la garde des enfants, avait saisi le juge aux affaires(...)


Lire la suite sur Paris Match