Finistère : un bunker nazi rénové et mis en location sur Airbnb

·1 min de lecture
Un ancien bunker nazi, construit en 1944 par l'armée allemande, a été remis à neuf dans le Finistère pour être loué sur Airbnb (photo d'illustration).

Le blockhaus de 400 mètres carrés a été construit en 1944 par l’armée allemande. Il est désormais en location sur Internet, rapporte BFMTV.

Il a servi de « poubelle pendant 70 ans ». Un ancien bunker nazi, construit en 1944 par l’armée allemande, a été remis à neuf, dans le Finistère. C’est en 2017 que Serge Colliou a acheté un terrain de 900 mètres carrés, à 40 000 euros, dans la commune de Saint-Pabu. Sur ce domaine se trouvait un bunker de 400 m2, situé douze mètres sous le sol, rapporte BFMTV. « Le vendeur avait tout mis en place pour le cacher, pour bien l’enterrer et pour pouvoir bien présenter son terrain », se remémore le nouveau propriétaire.

Laissé à l’abandon, le bunker était « une déchetterie », se souvient Serge Colliou. Et de préciser : « Il a fallu tout vider, ça nous a pris deux mois en faisant appel à huit personnes. » Le blockhaus, qui est composé de 22 pièces sur deux étages, est alors déterré pour être ensuite vidé et rénové. Le nouveau propriétaire le transforme, tout en gardant l’ambiance particulière du lieu.

« Il est complètement différent des bunkers que l’on peut connaître »

Sur les 70 bunkers de la commune, ce dernier est plutôt exceptionnel. Il s’agissait en effet du « poste de commandement », qui servait « à la détection aérienne dans les environs », indique Serge Colliou. « Il est complètement différent des bunkers que l’on peut connaître », poursuit-il.

Désormais, le blockhaus est disponible à la location sur la plateforme de réservation Airbnb. Deux formules sont proposées : la première permettant à six personnes de passer la nuit au premier étage du bâtiment pour environ 350 euros. L’autre, qui donne la possibilité [...] Lire la suite
Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles