Financement libyen : Ziad Takieddine dédouane Nicolas Sarkozy et accuse les juges

Source AFP
·1 min de lecture
Ziad Takieddine
Ziad Takieddine

C'est un rebondissement magistral dans une affaire qui en a déjà connu pléthore : Ziad Takieddine, l'un des principaux témoins à charge contre Nicolas Sarkozy dans l'enquête sur des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle 2007, a retiré ses accusations dans une vidéo dévoilée mercredi 11 novembre 2020 par Paris Match et BFM TV.

« ?Je le dis haut et fort, ce juge Tournaire [l'ancien juge d'instruction en charge du dossier, NDLR] a bien voulu tourner ça à sa manière et me faire dire des propos qui sont totalement contraires aux propos que j'ai dits [?] : il n'y a pas eu de financement de campagne présidentielle de Sarkozy? », a déclaré ce sulfureux intermédiaire, en fuite à Beyrouth alors qu'il a été condamné en juin en France dans le volet financier de l'affaire Karachi.

« La vérité éclate enfin »

Ces déclarations mettent la procédure judiciaire sur cette affaire « ?dans une impasse complète? », a réagi mercredi soir l'ex-chef de l'État (2007-2012). « La vérité éclate enfin », a posté sur Facebook Nicolas Sarkozy : « Depuis sept ans et demi, l'instruction n'a pas découvert la moindre preuve d'un quelconque financement illicite. L'information judiciaire ouverte sur les seules déclarations mensongères de Ziad Takieddine se trouve aujourd'hui dans une impasse complète. Le principal accusateur reconnaît ses mensonges. Jamais il ne m'a remis d'argent, jamais il n'y a eu de financement illégal de ma campagne de 2007. » « Je demande à mon avocat [...] Lire la suite