Affaire du financement libyen : Mimi Marchand mise en examen

·1 min de lecture
Soupçonnée de « subornation de témoin » dans l'affaire du financement libyen présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, Mimi Marchand a été déférée devant la justice, samedi 5 juin.
Soupçonnée de « subornation de témoin » dans l'affaire du financement libyen présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, Mimi Marchand a été déférée devant la justice, samedi 5 juin.

La patronne de l'agence de paparazzis BestImage Mimi Marchand, a été mise en examen, samedi 5 juin, pour « subornation de témoin », dans l'affaire du financement libyen présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, a annoncé son avocate à l'Agence France Presse. Michèle Marchand, surnommé « Mimi », a été mise en examen également pour « association de malfaiteurs en vue de commettre une escroquerie en bande organisée » et a été placée sous contrôle judiciaire. « Elle conteste fermement les faits reprochés », a souligné Me Caroline Toby.

Cette figure de la presse people, proche du couple Macron, avait été placée en garde à vue jeudi dans une information judiciaire ouverte après un entretien accordé en novembre dernier par Ziad Takieddine à un journaliste de l'hebdomadaire Paris Match, qui s'était rendu au Liban avec un photographe de BestImage.

À LIRE AUSSIPerquisition en cours chez Mimi Marchand, la reine des paparazzis

Dans cette interview accordée en novembre 2020, Ziad Takieddine avait retiré ses déclarations contre Nicolas Sarkozy, après dans un premier temps l'avoir accusé d'avoir touché de l'argent pour sa campagne présidentielle du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi. « La vérité éclate », avait immédiatement triomphé l'ancien chef de l'État.

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. Le livre sur Mimi Marchand qui fait trembler l'Élysée

Takieddine dénonce les propos « déformés » de « Paris Match »

Deux mois plus tard, interrogé le 14 janvier à Beyrouth par l [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles