Financement libyen : les charges contre Sarkozy "ne se limitent pas aux déclarations" de Takieddine

·1 min de lecture

Les mises en examen dans l'enquête sur des soupçons de financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 ne s'appuient pas seulement sur les déclarations de l'intermédiaire Ziad Takieddine, qui est revenu mercredi sur ses accusations contre l'ancien président, a déclaré jeudi le procureur national financier.

Rappel du code de procédure pénale

"Les mises en examen intervenues dans ce dossier s'appuient, conformément aux dispositions du code de procédure pénale, sur des indices graves ou concordants qui ne se limitent pas aux déclarations d'une seule personne", écrit le procureur Jean-François Bohnert dans un communiqué.


Retrouvez cet article sur Europe1