Financement libyen de la campagne de 2007 : en fuite au Liban, Ziad Takieddine retire ses accusations à l'encontre de Nicolas Sarkozy

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Le sulfureux intermédiaire change de version et assure désormais qu'il "n'y a pas eu de financement de campagne présidentielle de Sarkozy" par le régime de Mouammar Kadhafi. En fuite à Beyrouth, après avoir été condamné en juin en France dans le volet financier de l'affaire Karachi, l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine a décidé, mercredi 11 novembre, de retirer ses accusations à l'encontre de Nicolas Sarkozy dans l'affaire du financement libyen de sa campagne présidentielle en 2007. Dans une vidéo dévoilée par Paris Match et BFMTV, le principal accusateur de l'ancien président assure "haut et fort" avoir été manipulé par l'ancien juge d'instruction en charge du dossier.

Pas d'accord d'extradition entre la France et le Liban

En novembre 2016, l'homme d'affaires avait affirmé avoir remis entre fin 2006 et début 2007 cinq millions d'euros à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et à son directeur de cabinet Claude Guéant. A plusieurs reprises, ensuite, devant le juge d'instruction Serge Tournaire, Ziad Takieddine a confirmé avoir transporté cet l'argent libyen destiné à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi