Finale de l'US Open : "Djokovic va jouer pour l'éternité", s'emballe la presse serbe

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueur de l'Allemand Alexander Zverev vendredi 10 septembre à New York, Novak Djokovic s'apprête à affronter le Russe Daniil Medvedev dimanche soir en finale de l'US Open. "Je vais jouer le prochain match comme si c'était le dernier de ma carrière", a prévenu le numéro un mondial, en passe de devenir le tennisman le plus titré de l'histoire avec 21 Grand Chelem à son palmarès. En Serbie, l'excitation est à son comble. Les nombreux fans de Djokovic l'imaginent remporter le trophée, tout comme la presse, qui célèbre déjà son héros national. À quelques heures de la finale, Axel May, envoyé spécial d'Europe 1 en Serbie, nous en dit plus sur l'euphorie qui s'est emparée du pays natal de "Djoko". 

Retransmission historique de l'US Open en Serbie

"Mesdames et messieurs, Novak Djokovic va jouer pour l'éternité ce soir", titre "Blic", le journal le plus lu du pays. Les Serbes pourront suivre à la télévision le retransmission historique de l'US Open, diffusée sur une chaîne gratuite. "Courir", un autre quotidien très populaire dans le pays, interpelle sur un ton moqueur Federer et Nadal : "Roger et Rafa, venez, regardez. Novak va battre le record de 20 tournois du Grand Chelem. Il a mérité les applaudissements". 

"On le célèbre tout le temps"

La diffusion tardive ce soir, à 22h en Europe, au moment du début de la finale à New York, un dimanche soir en plus, risque de limiter l'affluence dans les bars. Mais Alexandra, Serbe francophone rencontrée hier à Belgrade, ne s'en fait pas. &qu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles