Finale de l’Euro à Londres : la crainte d’un cluster géant

·1 min de lecture

La finale de l’Euro 2020 de football se joue dimanche soir à Wembley. Les Anglais vont tenter de remporter face à l’Italie, et devant leur public, le second trophée de leur histoire après la Coupe du monde 1966. Mais la remontée des contaminations au Covid-19 sous l’effet du variant Delta inquiète les autorités sanitaires. D’avantage que les 60.000 spectateurs présents dans l’enceinte, ce sont les rassemblements de supporters qui pourraient favoriser la circulation du virus.

Présent à Wembley pour la demi-finale, Charlie, jeune Londonien, retourne au stade dimanche soir. Selon lui, les mesures anti-Covid sur place ne sont pas très utiles face aux fans déchaînés. "Quand il y a 20.000 supporteurs qui viennent devant le stade chanter, la police ne peut rien faire. C'est un risque à prendre", pointe-t-il auprès d'Europe 1. "Ça fait 18 mois qu'on est chez nous à ne rien faire, on a de nouveau le droit de sortir, et l'Angleterre est en finale de l'Euro pour la première fois en 55 an ! ", plaide encore le jeune homme.

>>Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

"Ces milliers de fans qui vont se déplacer en bus ou en train, et puis qui vont se réunir..."

Les matches de demi-finale et finale de l'Angleterre pourraient générer un million de nouvelles infections d'ici un mois, selon l'estimation du professeur Karl Friston, membre du comité indépendant qui conseille le gouvernement sur le Covid-19. "Ce n'est pas tellement le match en lui-même avec les supporters...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles