Fin de vie : le texte débattu à l'Assemblée

L'Assemblée a commencé à examiner le

texte sur la fin de vie. Aux abords du bâtiment, des dizaines de militants anti-euthanasie ont manifesté pour dire leur refus d'une loi trop floue qui n'irait pas assez loin : "La loi ne résoudra pas ce problème, pourquoi refaire un loi qui est inutile et qui introduit des zones de danger puisque il y a de nombreuses ambiguïtés" explique une membre du collectif "Soulager mais pas tuer".

Un texte qui divise à l'Assemblée

A l'opposé, des militants pro-euthanasie, membres de l'Association pour le droit à mourir dans la dignité, ont brandi des pancartes pour réclamer la liberté de choisir : "Je propose une loi comme celle de la Belgique ou de la suisse, c'est-à-dire décider un suicide assisté, quand il n'y a plus aucun espoir de guérison" explique une manifestante, au micro de France 3.

Un texte qui divise également à l'Assemblée.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Fin de vie : l'appel de Sylvain Chamoux
Fin de vie : quatre questions sur "la sédation profonde et continue"
L'OMS est invitée à se prononcer sur la légalisation du cannabis
Fin de vie : l'appel de Sylvain Chamoux
VIDEO. Tiers payant obligatoire : "C'est une loi de justice, une loi de progrès", affirme Marisol Touraine