Fin du thermique en 2035 : Beaune favorable à une clause de revoyure en 2026

Fin du thermique en 2035 : Beaune favorable à une clause de revoyure en 2026
![CDATA[]]

Il était l'invité ce dimanche 6 novembre dernier de l'émission Grand jury RTL-Le Figaro-LCI. Clément Beaune, le nouveau ministre des Transports s'est exprimé au sujet de l'interdiction des vente de voitures thermiques et hybrides neuves au sein de l’Union européenne d'ici 2035. Il souhaite notamment souhaite continuer à étudier des technologies alternatives au 100 % électrique, comme les carburants synthétiques par exemple.

Une clause de revoyure en 2026 ?

«Il y aura une clause de revoyure pour voir s'il y a d'autres technologies qui peuvent accompagner» la technologie électrique, a assuré Clément Beaune ce dimanche.

Le ministre français des Transports veut fixer un nouveau point d'étape pour les technologies disponibles comme les carburants synthétiques par exemple. L'idée est de décarboner la flotte automobile à l'échéance 2026. Concrètement, la clause de revoyure consiste à faire un point d’étape sur les technologies disponibles avant cette échéance fixée à 2035. Pour rappel, cette date avait été votée le 27 octobre dernier par le Parlement européen, qui souhaite interdire la commercialisation de voitures thermiques neuves à partir de 2035.