Fin du thermique en 2035 : quel avenir pour l'E85, le GPL, et l'essence synthétique ?

Fin du thermique en 2035 : quel avenir pour l'E85, le GPL, et l'essence synthétique ?
![CDATA[]]

L'information, tombée mi-juin, se veut sans équivoque : les voitures thermiques neuves seront interdites à la vente en Europe dès 2035. Le "thermique" : un spectre qui ratisse très (trop ?) large. En effet, sont aussi concernées par cette interdiction les voitures hybrides, et hybride rechargeables, quelque soit la taille de leurs moteurs. Le texte adopté par les parlementaires européens ne cite pas non plus ceux qu'on appelle désormais les carburants alternatifs : bioéthanol E85, GPL, essence synthétique, ou même hydrogène dans un moteur thermique.

E85, GPL, essence synthétique, hydrogène : de beaux arguments à faire valoir

https://twitter.com/AutoPlusMag/status/1538974979500523520

Pourtant, ces carburants ont de beaux arguments à faire valoir. L'E85, par exemple, est, d'après la filière et de l'aveu même de l'Europe, beaucoup plus vert à produire que le sans-plomb classique. Issu de l'agriculture végétale, il est aussi considéré par certains comme renouvelable. Le GPL est lui aussi considéré comme plus écologique. Il y a enfin les carburants à l'étude, comme l'essence de synthèse, poussée notamment par Porsche, et l'hydrogène utilisé comme carburant dans un moteur thermique, que Toyota considère actuellement.

Des carburants alternatifs uniquement pour l'occasion dès 2035 ?

Des carburants qui, sur le papier, permettent dès aujourd'hui de réduire l'impact écologique des voitures circulant actuellement, tout en allégeant la facture à la pompe, surtout pour l'E85 et le GPL. Un argument de poids en ces temps...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles